Faerie-Salpêtrière

Le jungle aux fauves

Suivant les indices laissés par Colombe, les héroïnes s'aventurent vers le nord dans la jungle dense où Bent est supposément caché. Sans machette, hache ou autre arme tranchante, il est difficile pour tout le monde sauf Statex et Lavandula de progresser à leur pleine vitesse. Les aventurières sont toujours à la recherche d'un chemin plus rapide sans perdre de vue les multiples bêtes sauvages qui rôdent autour d'elles. La jungle semble être le territoire d'une grande population de panthères spectrales comme Sir Kitty.

Si les panthères laissent le groupe tranquille, on sent bientôt la présence de fauves beaucoup plus gros qui tendent se déploient pour tendre une ambuscade.  Quand Statex réalise que le groupe est encerclé par trois bêtes éclipsantes, il est déjà trop tard pour éviter l'attaque. Astrid conjure un oeil magique augmentant la puissance des attaques, mais l'aura de flou fait manquer la plupart des attaques de Lavandula et Acorn. Pendant ce temps, Stobdegen tient une troisième bête en joue pour l'empêcher de s'approcher de ses alliés. Les coups fusent et tant les bêtes que les héroïnes de retrouvent vite mal en point. Acorn profite de la situation pour intimider la bête alpha et lui faire comprendre qu'il ne vaut pas la peine de risquer sa peau pour un repas, aussi généreux soit-il. Les trois monstres déguerpissent alors, laissant aux aventurières le loisir de reprendre leur souffle et de poursuivre la route vers le nord.

Le sentier suivi jusque là mène à un très vieil escalier de pierre montant le long d'une hate colline. Un peu perdues perdues, les héroïnes décident de se rendre au sommet pour avoir une vue des envisons. À mi-chemin, elles croisent deux énormes tigres qui semblent dressés puisqu'ils ne font rien d'autre que grogner et montrer les dents. Au sommet de la colline, on distingue une grande cabane de bois d'où sort une femme ailée toute vêtue de blanc et tenant dans ses mains un longue faux.

Elle s'élance agressivement vers le groupe, mais Acorn et Stobdegen réussisent à friner ses ardeurs et à la forcer à discuter. Il ne fait aucun doute qu'elle agit sous les ordres de Bent, qu'elle considère comme un prophètre envoyé par le Seigneur. Le Seigneur en question est clairement celui de la BIble, même s'il ne semble pas y en avoir d'équivalent dans le monde de Faerie.

Les négociations ne parviennent pas à convaincre l'ange Miriel des bonnes intentions du groupe, mais elle accptent de les amener devant Bent pour y être jugées. La rencontre avec le gardien étant l'objectif, le quintet joue le jeu et se laisse escorter par Miriel et ses tigres.

Après une longue marche supplémentaire, Stobdegen voyageant sur les épaules de Lavandula, tout le monde arrive aux ruines d'un trône en haut d'un escalier passant entre deux immense poings de pierre. Bent lui-même se tient devant le siège trop petit pour lui. Il accuille Miriel avec bienveillance, mais lui reproche de n'avoir pas fait preuve d'initiative en éliminant elle-même les suppots du diable. Selon Bent, elles ont trahi Faerie en s'alliant avec les démons et seule leur destruction permettra à la fois la protection du monde et le salut de leurs âmes. Il parsème son discours de références à la Bible que quelqu'un de Faerie ne devrait théoriquement pas connaître et finit par demander à Miriel de l'aider à purger les infidèles. Bent récite une incantation et les deux poings de pierre s'ouvrent grand, révélant quatre créatures élementaire (feu, eau, air et pierre), comme il l'a fait plusieurs fois par le passé.

Lavandula et Acorn sautent et volent – repectivement - en haut des marches pour stopper Bent directement, mais ils leur lances des épines empoisonnées au visage. L'armure de la dryade la protège contre l'attaque, mais la pixie ne voit plus rien. Les autres héroïnes commencent à dégager le chemin des élémentaires, mais Mirie et ses tigres se joignent vite au combat, séparant le groupe en deux. Coincée en mêlée, Astrid se retrouve couchée par terre face aux deux fauves, mais Statex lui donne l'occasion de glisser hors de la portée de leurs griffes pendant que Stobdegen tente d'empêcher les derniers élémntaires de s'en prendre à Acorn.

Lavandula donne quelques coups de fléau sur Bent pour réaliser qu'il s'agit en fait d'un mannquin animé fait de ronces et d'épines qui s'écroule rapidement. Le groupe divisant ses attaques entres tous les ennemis, le combat taxe grandement leurs ressources et leur énergie. Quand Miriel est enfin blessée, son aura angélique semble faiblir. Stobdegen en profite pour utiliser ses pouvoirs de télépathe et la convaincre de baisser les armes. Croyant peut-être entendre une voix divine, elle ordonne à ses tigres de cesser leurs attaques, mais les félins ne lui obéissent plus et continuent d'essayer de déchiqueter les héroïnes.

Avec l'aide de Miriel, les élémentaires sont éventuellement vaincus et les tigres se sauvent dans les profondeurs de la jungle. Cherchant méticuleusement autour du trône, Lavandula découvre un grans espace caché entre des troncs d'arbres serrés les uns contre les autres. Il ne fait aucun doute que quelqu'un y était jusqu'à tout récemment et s'était enfuit en se télportant à travers les plantes comme le font les dryades. En même temps, Astrid détecte une forte aura d'illusion sur le tas de ronces qui avait eu l'air de Bent.

Qui les avait donc observées de cette cachette? Le vrai Bent? Un illusioniste? Un diable? Beaucoup de questions se bousculaient dans la tête de tout le monde, surtout dans celle de Miriel. Mais, déjà, le commeil commençait à gagner tout le monde. Le nuit tombait et les héroïnes allaient bientôt quitter Faerie.

Comments

Borris

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.